Fokoué: Un homme dévore plus de cinq personnes

L'histoire invraisemblable s'est produite dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 janvier 2016 au village Fotomena.

Jusqu'à ce lundi 18 janvier 2016, le nommé Félix A séjournait encore dans la cellule de la brigade de gendarmerie de Fokoué. Sauvé in extremis des  mains d'une population en furie, il y a été conduit par le commandant de brigade. D'après nos sources, le jeudi 14 janvier dernier, cet homme âgé d'à peine 31 ans, débarque  au crépuscule chez sa petite amie, résidant le village  Fotomena dans l'arrondissement de Fokoué.

Dès son arrivée, apprend-on, aucun signe ne fait d'emblée soupçonner qu'il mijote un scabreux plan. Pourtant au milieu de la nuit, à minuit plus précisément, il va présenter un autre visage. Et tel un loup garou, il saute sur sa petite amie, une maîtresse de parent à l'école publique de ce village de la Menoua. Comme un lion affamé, il déchiquette et avale une partie de la joue ainsi que du nez de celle-ci.

Elle a juste le temps de lancer un cri assourdissant avant de se calmer brusquement, évanouie. Sa mère qui dormait dans une case de la concession, se réveille et accoure aussitôt. Mais l'homme animal a visiblement très faim de chair fraiche et soif de sang chaud.  La sexagénaire est alors prise pour cible.

Elle est attaquée par son bourreau qui bouffe une partie de son épaule. Les cris de la mère à leur tour  ameutent tout le voisinage qui surprend Félix A ayant neutralisé sa proie. Tous s'arment de gourdins pour tenter de capturer « l'animal déchainé ». Mais sa férocité leur donne du fil à retordre. Heureusement, l'intervention du commandant de la brigade de gendarme de Fokoué, sorti promptement, permettra de le maîtriser. Non sans qu'il ait mordu plusieurs autres personnes. Gardé dans la cellule de la brigade, il va tenter de s'attaquer à ses deux codétenus.

Possession ou acte prémédité ?

Difficile de comprendre cette métamorphose. Puisque le lendemain nous informe-t-on, Félix A aurait méconnu tout son comportement de la veille. D'aucuns soupçonnent qu'il ait été possédé par l'esprit d'un animal sauvage lorsqu'il séjournait dans une forêt dans le Moungo. Etudiant de master 1 en filière physique à l'université de Dschang, Félix sciait également le bois pour joindre les deux bouts.

D'autres renseignent que Félix avait plutôt envie de satisfaire aux exigences d'une secte à laquelle il appartiendrait. En effet supputent ces derniers, il serait entré dans cette secte afin de prospérer sur le plan académique. Lui qui attendait impatiemment le résultat des étudiants sélectionnés en master 2.

La condition suppose-t-on, était de manger la chair et boire le sang d'une fille avec qui, il a déjà eu à entretenir des rapports sexuels. Vrai ou faux ? Reste à savoir. Certainement au terme de la procédure judiciaire ouverte. Puisque ce mardi 19 janvier 2016, Félix A sera déféré au tribunal de première instance de Dschang. Affaire à suivre !

Vivien Tonfack

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau