Comment la dette des pays d'Afrique a-t-elle progressé entre 2010 et 2016 ?

Dans un communiqué consacré à la situation économique des pays d'Afrique centrale, le FMI s'est  récemment inquiété de la forte progression de l'endettement des pays de la zone faisant notamment référence aux emprunts massifs réalisés par le Cameroun et le Gabon.

Dans un communiqué consacré à la situation économique des pays d'Afrique centrale, le FMI s'est  récemment inquiété de la forte progression de l'endettement des pays de la zone faisant notamment référence aux emprunts massifs réalisés par le Cameroun et le Gabon. Afin d'avoir une vision élargie de l'évolution de l'endettement sur le continent, nous avons mesuré la progression de l'endettement des pays d'Afrique subsaharienne entre 2010 et 2016. De notre étude, il résulte que la dette publique a quasiment progressée dans tous les pays subsahariens, parfois dans des proportions inquiétantes pour certains d'entre eux.

340% de dettes supplémentaires pour le Cameroun et la Zambie

Parmi les pays où la dette a littéralement explosé en Afrique entre 2010 et 2016, on compte dans l'ordre le Cameroun et la Zambie (+340% en 6 ans), le Congo (+337%), le Gabon (+226%) et le Mozambique (+201%). Dans ce groupe presque tous les pays ont fait progresser leur endettement dans ces proportions en préférant des émissions obligataires sur les marchés financiers (y compris en occident) aux prêts concessionnels souscrits auprès de leurs bailleurs de fonds habituels souvent plus contraignants.

Ces pays ne sont cependant pas des cas isolés sur le continent. Bien que s'étant accru edans des proportions plus faibles, la dette de plusieurs autres pays du continent a plus que doublé en l'espace de 6 ans. C'est notamment le cas de la dette publique du Niger (+179%), du Rwanda (+169%), de la Namibie (+157%), du Ghana (+152%) ou encore du Libéria (+142%).

Si l'Afrique du Sud reste de très loin le pays le plus endetté de continent avec une dette qui atteindra 103 894 milliards FCFA (158 milliards d'euros) en 2016, sa dette n'aura progressé que 69% depuis 2010 ce qui comparé au Cameroun ou Gabon est somme toute une modeste progression. Première puissance du continent, le Nigéria a vu sa dette progressée de 85% mais son niveau (16 705 milliards FCFA soit 25 milliards FCFA) demeure relativement maitrisé au regard du niveau économique du pays.

La dette en baisse de 23% en Côte d'Ivoire et en Guinée Bissau

6 pays d'Afrique subsaharienne ont connu un recul de leur dette publique entre 2010 et 2016. Dans ces pays sortant pour la plupart de conflits armés, la baisse de l'endettement publique résulte souvent directement de programmes de réduction et d'effacement de la dette initiés par l'occident.

Ainsi la Guinée a-t-elle vu son endettement baissé de 44%, la Centrafrique (-31%), les Comores (-31%). La Côte d'Ivoire quant à elle s'est désendettée de 23% profitant de l'effet conjugué des réductions  de  sa dette à l'issue du conflit de 2010 et d'une gestion rigoureuse des finances publiques.

Enfin en Guinée Bissau la dette a reculé de 22% et s'établit désormais à 216 milliards FCFA (329 millions d'euros) tandis que la dette de la République démocratique du Congo a reculé de 5% pour s'établir à 2 819 milliards FCFA (4 milliards d'euros).

Mays-mouissi.com

 

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau