Classement - Forbes 2016 : Aliko Dangote toujours le plus riche d'Afrique

Comme dans le reste du monde, le nombre de millionnaires en Afrique est en baisse. De 28 l'an dernier, on passe à 23 Africains, qui disposent d'une fortune de plus d'un milliard de dollars. Dangote reste le premier d'entre eux.

Aliko dangote

 Pour la première fois depuis 2009, le nombre de milliardaires dans le monde a baissé et leur fortune globale a aussi baissé, selon Forbes. Selon eux, ce recul est imputable à l'instabilité de la bourse, à la baisse du prix du pétrole et à un dollar fort. Ainsi, sur le plan mondial, seuls deux milliardaires des 20 premiers de l'an dernier ont conservé la même place au classement. Bill Gates, le cofondateur de Microsoft, reste pour la troisième année consécutive l'homme le plus riche de la planète, avec une fortune de 75 milliards de dollars, en baisse de 4,2 milliards par rapport à l'an dernier.

L'Espagnol Amacio Ortega, fondateur de la marque de vêtements Zara, occupe le deuxième rang (67 milliards contre 64,5 l'an dernier) alors que l'homme d'affaires américain Warren Buffett conserve sa troisième place (60,8 milliards, en baisse de 11,9 milliards). Le Mexicain Carlos Slim rétrograde lui de la deuxième à la quatrième place après avoir perdu 27,1 milliards en un an, avec une fortune estimée cette année à 50 milliards de dollars, contre 77,1 milliards l'an dernier. Le patron de Facebook Mark Zuckerbeg est, de tous les milliardaires, celui qui a connu la meilleure année, sa fortune augmentant de 11,2 milliards de dollars pour atteindre 44,6 milliards de dollars. Âgé de 31 ans seulement, il est passé de la 16e place l'an dernier à la 6e cette année.

Un classement plus resserré

L'Afrique n'a pas dérogé à cette tendance générale. Exit l'homme d'affaires tanzanien et ancien politicien Rostam Azizi, le magnat des produits pharmaceutiques Stephan Saad ou encore l'Ougandais magnat de l'immobilier Sudhir Ruparelia. Hors du classement aussi le banquier marocain Miloud Chaâbi et l'Égyptien Samih Sawiris. Concrètement, leurs fortunes sont toutes en dessous du milliard de dollars juge Forbes. À 40 ans, Mohammed Dewji de Tanzanie reste le plus jeune milliardaire en Afrique avec une fortune estimée à 1,09 milliard de dollars. Entré dans le classement l'an dernier avec une fortune de 1,3 milliard de dollars à l'époque, il a perdu entre-temps 200 millions de dollars, dû principalement à un taux faible du shilling tanzanien.

Dewji est le PDG de METL Group, un conglomérat tanzanien ayant des intérêts dans les textiles, l'alimentaire et les transports. Le bon le plus spectaculaire revient au Nigérian Mike Adenuga, un homme d'affaires qui pèse désormais 10 milliards de dollars, il a gagné 4 milliards de dollars de plus en un an, après une nouvelle évaluation de ses avoirs notamment dans son groupe Globacom, deuxième opérateur du Nigeria avec près de 32 millions de clients. Mais on a aussi réévalué son poids dans l'immobilier et le pétrole. Deux femmes figurent dans le cru 2016 du célèbre magazine américain. Il s'agit d'Isabel dos Santos et la magnat du pétrole la Nigériane Folorunsho Alakija.
Dangote tutoie les sommets

Aliko Dangote conserve son titre d'homme le plus riche en Afrique, il est 51e milliardaire dans le monde. Dangote a selon Forbes fait mieux qu'en 2015, augmentant sa fortune à 15,4 milliards de dollars au lieu de 14,7 milliards de dollars en 2015. Dangote a fondé et préside Dangote Cement, le plus grand producteur de ciment du continent. En véritable tycoon des affaires, il est présent dans les activités de production de sel, de sucre, de farine, la plupart de ses entreprises sont cotées en Bourse.

Voici le classement des 23 Africains disposant d'une fortune de plus d'un milliard de dollars :

1. Aliko Dangote (photo): 15,4  milliards $ (Nigeria)
2. Mike Adenuga: 10 milliards $ (Nigeria)
3. Nicky Oppenheimer: 6,6 milliards $ (Afrique du Sud)
4. Christoffel Wiese: 5,8 milliards $ (Afrique du Sud)
5. Johann Rupert: 5,3  milliards $ (Afrique du Sud)
6. Nassef Sawiris : 3,7 millards $ (Egypte)
7. Nathan Kirsh : 3,7 milliards $ (Swaziland)
8. Issad Rebrab : 3,1 milliards $(Algérie)
9.  Isabelle Dos Santos : 3 milliards $ (Angola)
10. Naguibs Sawiris : 3 milliards $ (Egypte
11. Mohamed Mansour : 2,5 milliards $ (Egypte)
12. Mohamed Al Fayed : 1,9 milliard $ (Egypte)
13. Othman Benjelloun : 1,9 milliard $ (Maroc)
14. Femi Otedola: 1,8 milliard $ (Nigeria)
15. Youssef Mansour: 1,7 milliard $ (Egypte)
16. Folorunsho Alakija: 1,6 milliard $ (Nigeria)
17. Allan Gray : 1,6 milliard $ (Afrique du Sud)
18. Yasseen Mansour: 1,4 milliard $ (Egypte)
19. Koos Bekker: 1,4 milliard $ (Afrique du Sud)
20. Aziz Akhannouch: 1,3 milliard $ (Maroc)
21. Abdulsamad Rabiu: 1,1 milliard $ (Nigeria)
22. Patrice Motsepe : 1,1 milliard $ (Afrique du Sud)
23. Mohammed Dewji: 1,1 milliard $ (Tanzanie)

© Lepoint.fr : Janet Akinyov�

 

 

 

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau