Cameroun : Un opposant emprisonné pour avoir demandé le départ de Biya à la retraite

Patrice Sohna, militant de l’union des populations du Cameroun (UPC), parti historique, célèbre pour sa participation à l'indépendance du pays -, est en prison, pour avoir demandé le départ à la retraite du président Paul Biya, rapporte Kalara, un journal local.

Depuis le 18 février 2016, Patrice Sonha, est en "garde à vue" au Groupement mobile d'intervention (GMI).
Il est accusé par le gouverneur de la region du Centre de «trouble à l’ordre public et incitation à la rébellion».

Patrice Sohna, militant du plus vieux parri du Cameroun, et président de la section UPC de Yaoundé II, a été interpellé au Boulevard du 20 mai, avec des pancartes sur lesquelles étaient inscrits des messages hostiles à la candidature de Paul Biya, -83 ans dont bientôt 34 au pouvoir-, aux prochaines élections présidentielles. 
«Un nouveau mandat présidentiel de M. Biya est de trop, suicidaire et compromettant pour l’avenir du Cameroun», pouvait on lire sur une des pancartes.

Une autre appelait là la candidature d'Owona Nguini à la prochaine élection à la Présidence de la République.

Sur une troisieme pncarte, était écrit, il n'y a pas de «super camerounais» tous étant «égaux devant la loi». 
Les autorités estiment qu'il s'agit d'actes de " grand banditisme ".

Armand Ougock, Yaoundé (Ph )
koaci

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau