CAMEROUN :: Un nouveau régisseur à Kondengui

Pierre Landry Etoundi, administrateur principal des prisons, a été promu à la tête de cette maison d’arrêt lundi dernier.

Assailli d’appels téléphoniques depuis le 15 février 2016, date à laquelle amis et membres de sa famille ont appris la nouvelle, Pierre Landry Etoundi continue encore de recevoir des « félicitations !», ce mardi 16 février. Promu régisseur de la prison centralede Kondengui à Yaoundé, en remplacement de Bomotoliga Koualang Médard, admis à faire valoir ses droits à la retraite, l’administrateur principal des prisons mesure la hauteur de ses nouvelles responsabilités.

Au téléphone, il dit « être honoré de la confiance placé en lui par la haute hiérarchie ». Et, « remercie l’Eternel Dieu pour ses grâces infinies», répond-il à ses frères paroissiens de la cathédrale Notre-Dame-des-Apôtres de Ngaoundéré. Pour autant, il sait que la tâche ne lui sera pas facile, car les enjeux sont plus grands.

« C’est un défi immense qui m’est donné. Je m’évertuerais à être à la hauteur et à mériter la confiance mise en moi par la haute hiérarchie », assure-t-il.  Il a une parole pour ses collaborateurs qu’il laisse, et, ceux avec qui il va travailler dorénavant : « le chef ne travaille pas seul. Son résultat est la conséquence d’une synergie parfaite entre les collaborateurs de tous bords ».

Fils de paysan, le nouveau régisseur de la prison centrale de Yaoundé va exercer dans la ville qui l’a vu naître, le 04 mars 1970. Ses collaborateurs de Ngaoundéré disent qu’il est un homme rigoureux et rompu à la tâche. Ils considèrent sa promotion comme un heureux cadeau d’anniversaire. Marié et père de six enfants, il a mené sa barque tour à tour à Yaoundé, Bamenda, Maroua, Ngaoundéré, et maintenant Yaoundé. De 1999 à 2001, il est chef de service à la prison centrale de Bamenda. Puis, de 2001 à 2007, il est à nouveau chef de service au ministère de la Justice. Il poursuit sa carrière comme régisseur à la prison principale de Kousseri, à l’Extrême-Nord dans la période allant de 2007 à 2012. Il va quitter le département du Logone et Chari pour la région de l’Adamaoua.

Administrateur principal des prisons, le fils de Nkozoa dans la Mefou et Afamba sait qu’il doit travailler plus que par le passé pour « humaniser la prison de la capitale politique du Cameroun ». Il sera remplacé à laprison centrale de Ngaoundéré par l’administrateur principal des prisons Ngomba Ngame Arnold, son promotionnaire à l’ENAP.

Camer.be

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau