Cameroun – Terrorisme: 13 paysans exécutés par Boko Haram dans l’Extrême-Nord

L’horreur s’est produite à Toumboum-Kare dans l’arrondissement de Hile Alifa. 

Afficher l'image d'origine

 

La scène s’est produite dans la nuit du dimanche 14 au lundi 15 février 2016. A en croire des témoignages concordants, les membres de Boko Haram en provenance du Nigeria voisin ont fait irruption dans le village de Toumboum-Kare. Ils ont réuni des personnes dans une cour avant de les exécuter froidement. 

Les bilans disponibles font état de 13 pays tués. Les assaillants eux, sont repartis sans être inquiétés. Ce drame est intervenu après qu’une voiture de l’armée camerounaise a sauté sur une mine à Kerawa-Goshi non loin du Nigeria. L’explosion a causé une dizaine de blessés, parmi lesquels le lieutenant-colonel Honoré Kwene Ekwele Beltus, du Bataillon d’intervention rapide (BIR). L’officier supérieur va malheureusement succomber à ses blessures. 

Cet autre attentat porte à environ 150, le nombre de personnes, civils et militaires, qui ont perdu la vie depuis le début de l’année 2016 suite aux attaques terroristes. Pourtant, quelques jours avant notamment le 11 février, l’armée camerounaise a frappé un grand coup.

Les éléments du Bataillon d’intervention rapide (BIR) ont mené une opération spéciale qui a abouti à la destruction d’une base de fabrication de bombes des djihadistes à Goshi au Nigeria. Le coup de force a permis d’abattre une trentaine de terroristes.

Jean-Marie Nkoussa

© Jean-Marie NKOUSSA | Cameroon-Info.Net

 
 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau