Cameroun - Sports scolaires: Samuel Eto’o Fils parrain de la 18ème édition des jeux FENASSCO

La 18ème édition des jeux de la Fédération nationale des sports scolaires (FENASSCO) se tiendra à Bafoussam du 19 au 27 mars 2016.

Afficher l'image d'origine

Un mois avant le début de la compétition qui réunit les meilleures athlètes du milieu scolaire, le président du bureau exécutif national,Samuel Rigobert Mandeng, a donné un point de presse vendredi 12 février avec les présidents des comités régionaux et départementaux, les chefs d’établissements et de services des sports scolaires.

«L’on retenu que le budget pour cette édition est estimé à 300 millions F Cfa selon la répartition suivante: 150 millions Fcfa de subvention de l’Etat, 100 millions FCfa représentant les cotisations des différents établissements scolaires et 50 millions provenant du budget sur les infrastructures techniques dans la région de l’Ouest, dont les travaux sont déjà lancés», informe le quotidien Le Jour en kiosque jeudi 18 février.

D’après Samuel Mandeng, chaque région qui abrite les Jeux doit gagner en termes d’infrastructures après la compétition. La compétition va accueillir des athlètes du secondaire en compétition dans 9 disciplines en filles et en garçons. Samuel Eto’o Fils, l’ancien capitaine des Lions Indomptables, a été choisi comme parrain de cette édition. «Le goût de l’effort, le dépassement de soi et la constance dans les performances sont critères qui ont milité pour le choix de l’actuel attaquant d’Antalyaspor en Turquie».

Après Marc Vivien Foé l’année dernière, Samuel Eto’o sera le modèle des 500 jeunes qui se donneront rendez-vous dans le chef-lieu de la région de l’Ouest. Comme innovation pour cette édition, le comité d’organisation a promis de mener une lutte sans merci contre la tricherie. Ainsi, la commission de morphologie, d’engagement et d’identification des athlètes travaillent d’arrache-pied pour que l’esprit de Fair-play règne au sein de toutes les délégations, lit-on dans les colonnes du journal. «Chaque enfant devra avoir 30 dents. Il y aura une exploitation des fichiers des précédentes éditions. Les vérifications de l’authenticité des documents sont entre autres des mesures qui seront appliquées», a prévenu Samuel Mandeng.

 

Onana N. Aaron

Cameroon-info.net

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau