Cameroun - Serail: Les Ministres à vie du régime de Paul Biya ! 

Selon le journal L’Orphelin édition du 22 février 2016 en kiosque, certains ministres du régime de Paul Biya se distinguent par leur longévité aux affaires. C’est depuis l’accession du Président au pouvoir le 6 novembre 1982 indique le journal, qu’ils sont en fonction. « Une certaine opinion avait pensé à une fidélité du Chef de l’Etat envers ses amis de longue date », écrit le journal. Cette thèse aura été réfutée par des observateurs de la scène politique camerounaise. Dans la mesure où on aura vu le Président limogé à maintes reprises certains ministres considérés comme des proches.

Pour d’autres observateurs il faut tourner le regard vers des raisons qui se veulent « purement politiques ». Car l’enracinement du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) dans leurs bases locales serait donc ce qui permet à ces ministres de rester aux affaires. Au vu de ce fait, écrit le journal « le pouvoir de Yaoundé en tire profit lors des échéances électorales. Donc le maintien au pouvoir de certains ministres a des visées électoralistes ». Cette autre thèse est réfutée par une certaine classe d’observateurs qui déclarent rapporte le journal « les populations auraient déjà désavoué un certain nombre de ces ministres pour leur arrogance, leur manque de solidarité et de générosité ».

L’Orphelin liste donc un certain nombre de ces ministres qui ont élu domicile au sein du gouvernement de Biya.Bello Bouba Maigari, ministre d’Etat en charge du Tourisme et Loisirs, président national de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP). Il est nommé premier ministre en novembre 1982 à 35 ans sous la volonté politique d’Ahmadou Ahidjo. Soupçonné d’être dans le complot d’un coup d’Etat en août 1984, il va démissionner du gouvernement. Après un exil politique à Kaduna il revient en 1990.

Amadou Ali vice premier ministre, ministre délégué à la présidence chargé des relations avec les Assemblées. Il a été nommé secrétaire d’Etat à la gendarmerie par Ahmadou Ahidjo. Avec Paul Biya il va faire le tour des ministères de la défense, justice, secrétaire général à la présidence de la république.

Zacharie Perevet ministre de l’emploi et de la formation professionnelle. Il est au gouvernement depuis 1994.

Pierre Hele ministre de l’environnement de la protection de la nature et du développement durable. L’Orphelinécrit qu’« il a été une cheville ouvrière des premières heures du renouveau et aura occupé le prestigieux ministère de l’Education nationale ».

Liliane J. Ndangue 

 

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau