Cameroun: Marafa et Yves Michel Fotso se déclarent malades

La haute juridiction, sollicitée pour un pourvoi en cassation de la peine de 25 ans que les deux co-accusés ont reçue en instance, a renvoyé les parties à une prochaine audience prévue le 05 avril 2016.

Moins de dix minutes. C’est le temps qu’a duré hier l’audience de Marafa Hamidou Yaya, l’ancien ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation (Minatd) et Yves Michel Fotso, ex-ADG de la Camair, tous deux accusés de détournement. Ils se sont pourvus en cassation à la Cour suprême parce qu'ayant déjà écopé chacun de 25 ans de prison au tribunal de Grande instance (TGI) du Mfoundi à Yaoundé.

L’audience a été renvoyée au 05 avril prochain à la demande des avocats des co-accusés. Ceux-ci ont formulé une demande de renvoi d’audience à la cour du fait du mauvais état physique de leurs clients. Malgré son mauvais état physique, l’ex-Minatd a fait le déplacement de se cellule du Secrétariat d’Etat à la Défense (SED) où il est incarcéré depuis 2011 à la salle d’audience de la Cour Suprême hier mardi 22 mars 2016. Toutefois, Yves Michel Fotso, l’ex-administrateur général de la Cameroon Airlines (Camair) ne s’est pas présenté devant les membres de la collégialité pour des soucis de santé, selon ses avocats. C’est à l’issue du plaidoyer de renvoi d’audience présenté par ceux-ci que le juge a définitivement levé l’audience d’hier. Une audience qui intervient 40 mois après le jugement rendu par le Tribunal de Grande Instance de Yaoundé.

L’audience d’hier a suscité un intérêt de la part des hommes des médias et de l’opinion publique. Cela s’est traduit par la mobilisation observée hier à la salle d’audience de la haute juridiction camerounaise. Malgré la présence des éléments du Groupement polyvalent d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (GPI GN) et de la police, déployés pour la circonstance, ces derniers ont tenu à assister à cette audience.

La fièvre est montée d’un cran autour de 10 heures 30, lorsqu’un cortège de véhicules de la gendarmerie nationale dont l’une d’entre elles avait à bord l’ancien ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation (Minatd) a investi les lieux. Vêtu d’un costume sombre et d’une chemise bleue assortie d’une cravate violette, Marafa Hamidou Yaya semble fatigué.

Il tient à peine debout. Il est impossible d’approcher de l’ancien membre du gouvernement qui est surveillé à la loupe par des éléments des forces de sécurité lourdement armés. Marafa, qui est n’a pas été vu en public depuis plusieurs mois, suscite la curiosité des médias venus en nombre. Même s’il est présent, certains proches de l’ancien Minatd indiquent que la condition physique de celuici s’est considérablement détériorée. Il a été interné à plusieurs reprises à l’hôpital de la Caisse Nationale de prévoyance Sociale (CNPS) de Yaoundé pour divers maux. L’ancien collaborateur du chef de l’Etat avait même dans une de ses lettres ouvertes, demandé une meilleure prise en charge médicale. Une requête qui, au regard de son état de santé actuel, n’aurait pas reçu un écho favorable du pouvoir en place qu’il a pourtant servi pendant de nombreuses années.

237online.com

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau