Cameroun - Mœurs: Samuel Eto'o et Nathalie Koah appellent au calme leurs fans

Le goléador et son ex-petite amie retrouvent la voie de la raison, après un livre ravageur qui a égaré le public et enflammé les réseaux sociaux.

Cameroun - Mœurs: Samuel Eto'o et Nathalie Koah appellent au calme leurs fans

Une affaire de mœurs tient en haleine l’opinion publique au Cameroun et au-delà depuis un certain temps. C’est l’histoire, on eût pu dire banale, d’une rupture de concubinage entre Samuel Eto’o Fils et son ex-petite amie, Nathalie Koah. La brouille qui s’est installée entre ces deux ex-tourtereaux s’est d’abord invitée devant les tribunaux du Cameroun avant que, par un livre au titre explicitement revanchard, Nathalie Koah ne décide d’étaler sur la place publique les secrets d’une relation privée où le lucre le dispute au lubrique, voire au pornographique au-delà des limites de la décence. 237online.com Dans une sorte d’hystérie collective incompréhensible, la presse locale, les réseaux sociaux et par conséquent l’opinion publique nationale et internationale, se sont emparés de l’histoire pour en faire une saga fantasmagorique où s’enchevêtrent des contre-vérités expressément construites par simple malveillance, des extrapolations absurdes, des dénonciations calomnieuses et sans substance, des manipulations aussi grossières les uns

que les autres entre partisans de l’une ou l’autre des parties, etc.
Il s’agit d’un jeu dangereux, dans lequel beaucoup se sont laissés aller, consciemment ou non, à un voyeurisme des plus vils, à des dénonciations à peine voilées de personnalités de premier plan, sans le moindre élément de preuve, dépassant souvent l’esprit et la lettre du texte scandaleux commis par Nathalie Koah dans le but visible de faire du tort à son ex-copain. De se présenter comme une innocente victime embarquée malgré elle dans le monde du vice et de l’indécence.
Comment avons-nous à ce point manqué collectivement de recul, devant une affaire privée si peu glorieuse au point que des camps s’affrontent sans ménagement sur les réseaux sociaux? Que des médias respectables relayent, sans la moindre distance critique, une triviale histoire ou l’infidélité de l’un n’a d’égal que l’immoralité de l’autre? Comment sommes-nous ainsi tombés si bas, pour déconsidérer les principes élémentaires du respect de la vie privée des individus?Comment a-t-on pu porter au-devant de la scène un si grossier et mauvais exemple, comme si des sujets de la plus haute importancenous manquaient…
Il était temps d’arrêter ce désordre. Au moment où Samuel Eto’o Fils est désigné ambassadeur de la Coupe du monde 2018, où la planète foot lui accorde une reconnaissance incontestablement méritée dans cet ordre-là.Pourquoi faudrait-il que, depuis sa terre natale, du Cameroun lui vienne une telle déconsidération, pour une affaire de mœurs certes abjecte, mais consentie en son temps par une concubinequi mérite elle aussi, le pardon? Nathalie Koah aura été, reconnaissons le également, mondialement humiliée. Et a réagi.Oui, il est donc temps de se ressaisir. Fort heureusement, les deux protagonistes viennent, semble-t-il, d’entendre raison puisqu’ils invitent leurs «supporters» et autres «fans clubs» respectifs à se calmer. Vivement la fin de cette histoire qui, à vrai dire,  ne méritait pas tant d’occuper l’espace public.

La Météo

Cédric Mbida

 
Commentaires (1)

1. Joseph 24/02/2016

J'ai étudié au KTH Royal Institute of Technology de Stockholm quand je regarde ce commentaire et écoute ce qui est dit j'ai passé les meilleurs année de ma vie dans ce pays vraiment les journalistes et leurs histoires posons la question au gar ce qui ce passe exactement même en France ou je vis il y a des gens qui souffrent même au usa c'est pareil

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau