Cameroun: Lions indomptables, Hugo Broos: «j’ai déjà commencé à faire l’inventaire des joueurs»

Présenté ce jeudi au public sportif, le nouvel entraîneur sélectionneur des lions indomptables, a déclaré qu'il a commencé à faire "l'inventaire" des joueurs, sous entendu des footballeurs pour son effectif du premier match contre le Niger en mars prochain, comptant pour les éliminatoires de la can 2017.


Interrogé par un journaliste sur le championnat d'Algérie où il a officié, le belge ia déclaré: « je ne considère pas mon passage à la JS Kabylie comme un échec. J’ai quitté l’équipe alors qu’on était premier au classement ».

Sur la mort du camerounais Albert Ebosse, il a précisé, «j'ai vécu l’assassinat d’Albert Ebossé par ses propres supporters. Je ne pouvais pas rester dans un tel club, c’était insupportable ».
Pour le nouveau pateon des Lions, l'Algérie représente un danger pour les footballeurs qui y évoluent , « souvent des supporters menacent les joueurs avec des couteaux. Ce que j’ai vécu est intenable quand on tient à sa vie ».

Le palmarès du nouveau technicien des lions indomptables a créé une polémique au sein de l'opinion publique nationale. Certains ont estimé que le technicien belge n'avait pas "le potentiel" pour diriger l'équipe nationale de football du Cameroun.

Accusé d'avoir pesé de tout son poids pour le choix du belge, qui ne faisait pas partie de la "short-list" des 5 techniciens en course pour coacher les lioons,, l'ancien international camerounais Roger Milla a réagi en indiquant qu'il n'était pas "d'accord" avec le choix du belge.

La fecafoot, pour sa part, a souligné que le choix du belge se justifiait pour au moins trois raisons. D'abord il avait consacré toute sa vie au football. 

Sur le palmarès d'Hugo Broos, la Fecafoot a précisé que le belge a entraîné 11 clubs en Afrique et en Europe et gagné cinq titres notamment, deux titres de champion de Belgique avec le FC Brugge en 1992 et 1996, deux titres de vainqueur de la Coupe en 1995 et 1996 ; un titre de champion de Belgique avec le RSC Anderlecht en 2004".

Le choix du belge, a poursuivi Tombi à Roko, le président de la Fecafoot, vise à copier , "le modèle belge"

Le public attend avec impatience, le match de mars contre le Niger, poir se faire une idée du nouvel entraîneur sélectionneur des lions indomptables.

Armand Ougock, Yaoundé

Source : koaci

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau