Cameroun : le gouvernement inquiet face à l’endettement croissant des sociétés d’Etat

Le gouvernement camerounais est de plus en plus inquiet au sujet de l’endettement des entreprises de son portefeuille. En effet, invité à exposer sur «la performance dans la gestion» des sociétés d’Etat au cours d’un conseil de cabinet tenu le 25 février 2016 à Yaoundé, le ministre délégué auprès du ministre des Finances, Paul Elung Ché, a révélé que «l’accroissement de l’endettement» de ces entreprises «pourrait, à moyen terme, constituer un risque pour le budget de l’Etat».

Cameroun : le gouvernement inquiet face à l’endettement croissant des sociétés d’Etat

S’il n’a pas révélé le volume de ces dettes des entreprises publiques, souligne le communiqué ayant sanctionné le conseil de cabinet sus-mentionné, le ministre délégué auprès du ministre des Finances a suggéré quelques solutions pour éviter une catastrophe au budget de l’Etat. Il s’agit, apprend-on, «du respect de la discipline budgétaire, la maîtrise des charges d’exploitation, la mise en place d’outils de pilotage divers ainsi que l’amélioration de la gouvernance et l’usage d’instruments modernes d’évaluation de la performance comme la notation financière».

Par ailleurs, a-t-il conseillé, «en vue d’une plus grande efficience, les entreprises devraient recourir de moins en moins aux subventions provenant du budget de l’Etat et élargir leurs outils de financement en s’orientant vers les formules nouvelles comme les prêts non souverains des partenaires au développement ou des banques privées».

En dépit de cet endettement croissant, le gouvernement camerounais a signé et financé des contrats plants avec certaines entreprises de son portefeuille, afin de les rendre plus performantes. Au total, apprend-on de bonnes sources, 34 contrats de ce type ont été signés à ce jour, mais, a fait remarquer le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie au cours du même conseil de cabinet, «le taux de réalisation financière de ces contrats-plans atteint difficilement 50%».

Pour rappel, l’on dénombre officiellement 127 sociétés et autres établissements publics administratifs dans le portefeuille de l’Etat camerounais. Selon un rapport du Fonds monétaire international (Fmi) sur l’économie camerounaise, publié en septembre 2013, la majorité de ces entreprises produisent souvent de «piètres résultats».

 INVESTIR AU CAMEROUN

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau