Cameroun: L’Université de Dschang s’arrime au système géospatiale

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Projet C2D-PSFE2 « Aménagement et suivi des forêts du Cameroun », l’Université de Dschang, dans la région de l’Ouest Cameroun annonce la mise en place d’un système de gestion de base de données géospatiales, disposant des fonctionnalités de gestion du récolement, des relevés d’état de conservation, des constats d’état et de gestion des images.

D’après le recteur de cette université, le Pr Roger Tsafack Nanfosso, “ce système concerne aussi l’archivage et la gestion des données du suivi du couvert forestier en lien avec le mécanisme Redd+, notamment pour les inventaires d’exploitation, d’aménagement et pour les inventaires d’émission de gaz à effet de serre ou toute autre information géographique utile pour l’aménagement du territoire camerounais”. 

237online.com Dans ce  sillage, le Pr Roger Tsafack Nanfosso vient de lancer un avis de recrutement d’un(e) administrateur (trice) de base de données forestières et environnementales. En ce qui concerne le profil de  ce futur administrateur, on note par exemple la possession d’un Master II au moins en sciences forestières/gestion de l’environnement, ou encore de bonnes connaissances dans le domaine de la géomatique avec une expérience minimum de trois ans.

Notons que l’institution est très présente sur la toile à travers son site internet dans lequel il communique. Avec cela, pas étonnant que le Groupe de Recherche Cybermétrics LAB a classé l’Université de Dschang première université de la zone CEMAC dans son classement de juillet 2015 des meilleures universités africaines. Dans ce classement, le principal indicateur est en lien avec la qualité et l’impact de la présence des institutions universitaires sur Internet.

Le journal La Cité 237online.com

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau