Cameroun: L'opposant Elimbi Lobé veut envoyer Paul Biya à la retraite

Abel Elimbi Lobé est fatigué de voir Paul Biya à la tête du Cameroun. Le secrétaire adjoint à la communication  du Social democratic front (Sdf) demande au président de la République de quitter le pouvoir.  « Je suis en train de piloter une initiative qui va certainement avoir son couronnement d'ici la fin de la semaine.
 
 

Abel Elimbi Lobé est fatigué de voir Paul Biya à la tête du Cameroun. Le secrétaire adjoint à la communication  du Social democratic front (Sdf) demande au président de la République de quitter le pouvoir.  « Je suis en train de piloter une initiative qui va certainement avoir son couronnement d'ici la fin de la semaine.

 Nous allons faire un appel à la retraite au président de la République. Qu'il ne considère pas sa retraite comme une sanction. Je préfère qu'il sorte que de le voir être battu aux élections. Je préfère qu'il passe la main, qu'il reste comme Jerry Rawlings, Kenneth Kaunda, Sam Nujoma à côté et qu'il voie éventuellement ses disciples … », a-t-il déclaré alors qu'il participait à l'émission Cartes sur table mardi soir sur la télévision Stv.

 Il fustigeait les appels à candidatures qui fleurissent à travers le pays depuis quelques semaines et qui demandent à Paul Biya, 85 ans en 2018, de  se présenter à l'élection présidentielle de cette année-là.  Pour l'opposant radical, ces appels sont des manœuvres orchestrées par les pontes du parti de Paul Biya Rdpc (Rassemblement démocratique du peuple camerounais) pour être mieux vus de leur chef.  « C'est à qui mieux mieux. 

C'est à qui aura organisé le plus grand rassemblement pour appeler le candidat naturel à se représenter ».  Elimbi Lobè voit une incohérence dans le fait d'appeler Paul Biya à concourir dans 2 ans. « Il est le chef du parti, ça ne peut être que lui le candidat, mais vous l'appelez encore à être candidat. Ce sont ce genre de contradictions qui montrent qu'il y a autre chose derrière », croit-il. 

Voici ce qu'il propose à ceux qui demandent à Paul Biya de se représenter : « Rassemblons-nous et écrivons au président  et disons-lui : monsieur le président pendant 32 ans, vous avez travaillé. Vous avez fait ce que vous avez pu faire. Aucune œuvre n'est parfaite. Vous n'allez pas perfectionner votre œuvre.  N'écoutez pas les laudateurs qui essaient de se cacher derrière vous pour continuer à exister. Mettez-les devant leurs responsabilités  (…)

©cameroonweb

Cameroun-online.com

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau