Cameroun – Insécurité : Des lycéens arrêtés pour braquage à bord d’un taxi

Le présumé gang est constitué d’une fille et de deux garçon âgés entre 18 et 20 ans. Tous sont élèves inscrit dans un lycée de la ville de Yaoundé.

Des lycéens arrêtés pour braquage à bord d’un taxi | Illustration/DR

Des lycéens arrêtés pour braquage à bord d’un taxi | Illustration/DR

C’est lors d’une patrouille de routine que les éléments de la brigade de gendarmerie de Nkomo sont tombés sur le gang qui tentait de dépouiller une victime dans un taxi. Pour leur sale besogne, le groupe de jeune gens utilisait un taxi, l’un au volant et les deux autres se faisaient passer pour des passagers assis à l’arrière. Ils prenaient des clients qu’ils installaient soit sur le siège passager à l’avant, soit au milieu sur la banquette arrière du véhicule. Au cours du chemin ils bifurquaient vers un endroit isolé et obscur et sous la menace des couteaux et autres armes blanches ils dépouillaient leur victime et l’abandonnait dans la broussaille. Selon le quotidien Cameroon Tribune, paru le mardi 16 février 2016, la brigade de gendarmerie de Nkomo aurait enregistré plusieurs plaintes. Ce qui a augmenté sa vigilance à travers des contrôles plus approfondis de tous les taxis suspects. C’est donc au cours d’une patrouille que les gendarmes tombent sur un taxi stationné au quartier

Ekié. A bord du taxi, les adolescents en train de menacer une victime qu’ils réussissent à dépouiller. A la vue des gendarmes les jeunes tentent de prendre la fuite en laissant derrière eux leur taxi. Ils seront rattrapés dans leur course. Pris en flagrant délit ils passent aux aveux et reconnaissent qu’au lieu d’aller au lycée, ils préfèrent dépouiller les populations. Une question demeure toutes fois sans réponse : comment des jeunes lycéens ont-ils obtenu un taxi ?  En attendant que la justice éclaire l’opinion sur la question, les jeunes « lycéens braqueurs » ont pris leurs quartiers dans un établissement d’un autre genre : le célèbre pénitencier de Kondengui. Ils y seront bien assidus.

© CAMERPOST par Hakim ANDELKADER

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau