Cameroun: Hugo Bross a signé un contrat de deux ans avec les Lions indomptables

Le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep) qui l’a installé dans ses fonctions, lui demandé de résider au pays, qualifier l’équipe pour la Can 2017 au Gabon, au Mondial russe de 2018, et d’instaurer dans le staff, « un cadre de collaboration fiable ».

Afficher l'image d'origine

 Nommé entraineur-sélectionneur de l’équipe de football du Cameroun le 12 février dernier, le Belge Hugo Bross est enfin rentré dans ses fonctions ce jour à Yaoundé sous l’onction de Bidoung Kpwatt le Minsep. Le patron des Sports a demandé au technicien belge qui du reste n’a pas bénéficié d’un accueil favorable de la presse locale, d’éviter toutes sortes de pression, et de travailler à la détection aussi bien au pays que dans la diaspora, des talents de football.

Avant cela, c’est Tombi à Roko Sidiki le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) qui est monté à la tribune pour dire que la nomination d’Hugo Bross « vise à doter les Lions indomptables d’un encadrement technique stable et ambitieux, afin de hisser au sommet mondial le football camerounais ». A en croire M. Tombi, confidentialité et compromis ont présidé au choix du patron du banc de touche du Cameroun, parmi les 286 candidats.

Le président de la Fecafoot qui a senti entre les lignes la presse de son pays réticente au Belge, a appelé cette dernière à accompagner l’ensemble des efforts du staff technique des Lions indomptables qui a-t-il précisé, n’ont remporté aucun trophée depuis 2002. Interrogé sur le salaire d’Hugo Boss, Tombi à Roko est resté muet. « Hugo Boss aura besoin de tous. Seulement il devra lui-même faire preuve de discipline, de justice et de justesse dans ses choix », s’est contenté d’instruire le président de la Fecafoot.

© Camer.be : Armel Ebell�

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau