Cameroun : Encore un malaise chez les enseignants des Universités d’Etat

Ils annoncent une grève qui débute en principe jeudi 26 mai 2016 dans les amphithéâtres des huit Universités d’Etat du Cameroun. 

CAMERPOST apprend du Syndicat national des enseignants du supérieur (Synes) que le débrayage est en raison du paiement partiel de la première tranche de la prime trimestrielle du fonds spécial d’appui à la modernisation de la recherche universitaire pour le compte du premier trimestre de l’année 2016. Le Synes invite tous les enseignants à cesser toutes activités d’enseignements pendant deux jours soit jeudi 26 et vendredi 27 mai 2016 si rien n’est fait d’ici quelques heures.

L’on apprend que les primes réclamées étaient censées être payées en mars dernier. Malheureusement ce n’est pas tous qui ont reçu cette prime, sans qu’aucune raison valable ne leur ait été donnée. La grève annoncée fait suite à un préavis déposé le 9 mai, et qui n’a pas été pris en compte. Rappelons que ce n’est pas la première fois que le Synes organise des cessations d’activités dans les universités d’Etat. L’on se souvient que le Syndicat national des enseignants du supérieur (Synes) annonçait dans un communiqué signé le 2 avril 2009, une reprise de la grève suspendue le 15 novembre 2008.

Le mouvement d’humeur était prévu à partir du 13 avril. Une manifestation qui s’était effectuée selon les modalités ci-après: une grève des enseignements (cours, travaux dirigés et pratiques) du 13 au 26 avril 2009; une grève des enseignements et de la recherche (encadrement et jury) du 11 au 31 mai 2009; et à partir du 13 juin 2009, une grève illimitée (arrêt de toutes activités administratives, scientifiques et académiques y compris les examens). Pareil les années suivantes. Des grèves, il y en a tellement eu. C’est à se demander pourquoi le malaise persiste.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau