Cameroun – Election Présidentielle 2018 : le Cardinal Christian Tumi demande à Paul Biya de prendre sa retraite

L’archevêque émérite de Douala Christian Wiyghan Tumi a accordé une interview au magazine hebdomadaire Jeune Afrique. Dans le numéro du 6 au 12 mars 2016,  le Cardinal donne son avis sur les futures élections présidentielles au Cameroun prévues pour l’année 2018.

Le Cardinal Christian Tumi demande à Paul Biya de prendre sa retraite | Archives/DR

Libre dans le ton, volontiers enquiquineur voire impertinent. Christian Tumi jouit pleinement du privilège que lui confèrent non seulement son âge, son parcours, mais aussi son aura et sa longue expérience. L’homme s’est toujours illustré par ses prises de positions très souvent à contre-courant du  régime de Yaoundé. Fidèle à ses convictions, Christian Tumi vient de faire entendre sa voix dans le concert des Appels et autre Motions de soutien qui demandent au Président Paul Biya d’être candidat à la prochaine présidentielle mais également d’envisager d’anticiper celle-ci.

« Si j’étais Biya je partirais en 2018 » souligne en substance le cardinal dans l’interview qu’il accorde à Jeune Afrique. L’homme de Dieu estime en effet qu’à 83, un homme quel que soit sa volonté ou son engagement ne peut plus diriger un pays jeune comme le Cameroun. « Biya ne devrait pas écouter tous ces gens qui lui demandent de se porter candidat…si j’étais lui je surprendrais tout ce monde en désignant un autre candidat pour mon partije ne suis pas contre la candidature du Chef de l’Etat mais voyez-vous nous presque le même âge et à cet âge-là quel que soit son endurance ou sa force physique on est affaibli…quand on est vieux on peut être de bons conseils mais on ne peut plus diriger un pays si jeune et si complexe », précise le prélat.

CAMERPOST a appris que Christian Tumi, âgé aujourd’hui de 85 ans, est en effet l’aîné de deux ans du Président Paul Biya qui vient de célébrer son 83eme anniversaire. L’archevêque émérite de Douala jouit d’une retraite prise le 17 novembre 2009 à l’âge de 79 ans. Nommé évêque de Yagoua dans la région de l’extrême-nord du Cameroun le 6 décembre 1979, il est consacré le 6 janvier 1980 par le pape Jean-Paul II en personne. Le 19 novembre 1982, il devient archevêque coadjuteur de Garoua, diocèse dont il devient archevêque le 17 mars 1984. Enfin, il devient archevêque de Douala le 31 août 1991.

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau