Cameroun: Des tensions de trésorerie à Camair-co

Le directeur général, Jean Paul Nana Sandjo, a finalement réglé le litige salarial objet de la colère du personnel de Camair-Co.

Cameroun: Des tensions de trésorerie à Camair-Co

Jusqu’au mercredi 17 février, l’on n’avait toujours pas eu la réaction de la direction générale de la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co) au sujet de la lettre du collectif des délégués du personnel adressée à Jean Paul Nana Sandjo, le 09 février dernier. Laquelle l’invitait à payer non seulement les salaires du mois de janvier 2016, mais également de respecter les engagements pris à l’égard du personnel de l’entreprise. En effet, si l’on s’en tient à certaines indiscrétions, la tension observée ces derniers jours serait le fait de l’impatience de certains employés de la Camair-Co. « Car, malgré les assurances du DG, Jean Paul Nana Sandjo, ils n’ont pas hésité à menacer de faire grève, tout en réclamant les salaires de décembre 2015 (le 13ème mois) et celui de janvier 2016 en même temps, malgré la promesse du DG de tout payer avant le 10 février dernier », déclare un proche

collaborateur du DG de la Camair-Co à l’immeuble siège à Akwa. Approché ce 17 février 2016, le président des délégués du personnel de Camair-Co, Orphe Sone, explique qu’en effet le DG de Camair-Co s’est trouvé confronté à une tension de trésorerie au mois de décembre 2015. « Il nous a confié qu’il s’est trouvé contraint, en tant que manager, de choisir entre payer le 13ème mois aux employés ou payer les frais d’un prestataire qui avait fait bloquer à Paris le Boeing 737-700 au mois de décembre 2015. Ceci, dans l’espoir qu’il pourrait ensuite régler le 2ème salaire du mois de décembre à temps. Malheureusement, les choses n’ont pas été si évidentes que cela », fait-il savoir.

Alors que les délégués du personnel étaient allés voir Jean Paul Nana Sandjo, aux fins de mieux comprendre les raisons du retard de leur 13ème mois, ils ont pu apprendre qu’un déficit de communication à l’interne était aussi à mettre sur le compte des facteurs ayant ausé de graves inquiétudes chez les travailleurs de Camair-Co. Promettant de rectifier le tir, le DG de Camair-Co avait aussi promis de payer ces deux salaires au plus tard le 08 février 2016. Une promesse qu’il n’a tenue qu’au-delà de cette date butoir. « Tous les salaires ont été virés dans les différents comptes des employés logés dans les banques de la place. A ce jour, seule une banque n’a pas encore payé le salaire de janvier à certains, à cause des mécanismes bancaires qui trainent un peu », indique Orphe Sone. Opérationnel depuis mars 2011, Camair-Co compte à ce jour près de 700 employés.

 237online 237ONLINE

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau