Cameroun,Contre-appel:Les militants Rdmc disent non au gouvernement des vieillards

Le parti a réitéré sa position au cours d’un congrès extraordinaire tenu le 24 février dernier à Ngaoundéré. Les militantes du Rdmc des régions de l'Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord ont réagi à la valse des appels à candidature du Chef de l’Etat Paul Biya par ses camarades du parti. 

 

Une semaine après la sortie des militants du parti Univers qui s’opposent aux appels des militants du Rdpc, cette fois-ci c’est le Rdmc, un parti politique du Professeur Pierre Mila Assout�, qui est rentré dans la danse. « Nous militants du Rdmc, avons décidé de prendre en main notre destin et notre avenir, et surtout de prendre en main l'avenir de notre jeunesse et de notre nation, avec le reste du Peuple
Camerounais pour mettre fin à la tricherie et aux mascarades lors des élections présidentielles prochaines ainsi qu’au gouvernement des vieillards » lit-on dans leur motion. 

Après avoir fait une autopsie de la politique du Renouveau qu’ils ont jugée catastrophique, ils dénoncent avec véhémence les auteurs des appels à candidature du Président Paul Biya. « Nous déclarons solennellement que nous sommes contre ces actes démagogiques et parfois crapuleux qui mènent gravement notre pays vers l'abîme. Nous demandons aux autres Camerounais au sud du pays de nous suivre dans notre démarche patriotique.

Nous appelons la jeunesse camerounaise tout entière, à se mobiliser comme un seul homme avec tout notre Peuple pour barrer la voie aux faux appels de la mangeoire et reprendre en main la construction juvénile et véloce de notre belle nation le Cameroun » renchérissent les auteurs. Dans cette démarche, ils en appellent à leur président national Pierre Mila Assout� d’accepter leur appel pour conduire le Cameroun vers les cimes du développement.

Pour le coordonnateur régional grand Nord du Rdmc,Souleymanou Malam ANGO, il est temps que les Camerounais de tous les coins du territoire national prennent conscience de leur avenir et du devenir de leur
pays. « Nous en avons marre des promesses mensongères récurrentes du régime corrompu qui gouverne depuis 33 ans et la volonté de certains de nos compatriotes de ce régime complices au nord et au sud de
prendre en otage la gestion de notre pays et de le maintenir dans le noir, dans le sous-progrès pour leurs intérêts personnels et privés » critique-t-il.

Il faut dire que depuis que les militants du Rdpc appellent leur président national à se porter candidat à l’élection présidentielle, les militants des autres bords politiques font entendre leur voix sur la question.

© Emergence : Louis Baassid

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau