Cameroun – Cinéma : des salles bientôt opérationnelles à Yaoundé et à Douala

Des opérateurs nationaux et un groupe international envisagent de construire des salles de cinéma à travers le pays. Un projet qui devrait voir la réouverture des espaces de projection cinématographique d’ici la fin de l’année 2016

.Le groupe Canal+ ouvrira sa première salle de cinéma et de spectacles au Cameroun à l’été 2016 | Illustration/DR

Le groupe Canal+ ouvrira sa première salle de cinéma et de spectacles au Cameroun à l’été 2016 | Illustration/DR

Les abonnés du bouquet Canal+ ont reçu récemment un courriel les informant de la possible ouverture d’une salle de cinéma en juin 2016. En réalité des démarches ont effectivement été entreprises auprès du ministère de la culture pas les responsables du groupe Bolloré dont Canal+ est une filiale, mais pour le moment aucune autorisation formelle d’ouverture n’a encore été délivrée. Dans ce sens une entreprise Camerounaise partenaire au projet a envoyé une déclaration d’intention d’ouverture d’une salle de cinéma à Yaoundé et à Douala. Cette entreprise baptisée Talent et Spectacles Cameroun est en réalité pilotée par le groupe Bolloré. Seulement le visa du ministère des arts et de la culture est la condition impérative au lancement des travaux. Ce secteur est soumis à une « autorisation d’exercice de l’activité cinématographique » encadrée par le décret du 20 mars 1989.

L’activité semble en outre intéresser des hommes d’affaires nationaux. Certains ont manifesté leur intention de réhabiliter les salles existantes. D’autres encore ont bien l’intention d’investir dans le domaine en ouvrant ou en construisant des salles à travers le pays. En attendant que tous ces projets aboutissent il faut espérer les même causes ne produiront pas le même effet. Il est de notoriété publique l’avènement du numérique est venu donné un coup fatal au fonctionnement des salles obscures au Cameroun. Ces réouvertures annoncées devront se faire sur la base d’un plan de mise en œuvre attractif voire innovant, mais surtout les nouvelles salles devront s’adapter à la demande locale ainsi qu’aux habitudes de consommation des camerounais.

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau