Cameroun – Boko Haram: Issa Tchiroma annonce 1 098 civils Camerounais tués en deux ans

C’est un bilan humain et matériel lourd qu’Issa Tchiroma Bakary a présenté à la presse ce jeudi à Yaoundé. Le Ministre de la Communication (MINCOM), a convié les journalistes dans la salle des conférences de son département ministériel pour faire le point des attaques du groupe terroriste Boko Haram en terre camerounaise depuis 2013.

Les chiffres donnent froid au dos. «Au total, 1 098 civils Camerounais, 67 de nos militaires et 3 de nos policiers ont, à ce jour, perdu la vie à la suite des agressions barbares dirigées contre notre pays par le groupe terroriste Boko Haram» a dit Issa Tchiroma.

Des décès consécutifs aux incursions répétitives des insurgés. «En 2014, 37 attaques Boko Haram ont été perpétrées contre les unités des Forces de Défense camerounaises et 23 en 2015. Toujours en 2015, 21 attaques ont visé les comités de vigilance. Sur la même année, 28 attentats-kamikazes ont été enregistrés, et je le disais tantôt, pour ce tout début de l’année 2016, déjà 04 attentats de ce même type ont été perpétrés. Quant aux populations civiles, elles ont subi 66 attaques et exactions diverses de la part de Boko Haram en 2014, 116 en 2015 et rien que sur les quinze premiers jours de 2016, 5 attaques et autres exactions ont été menées par ce groupe terroriste. Depuis 2013, on aura dénombré dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, 315 incursions des terroristes Boko Haram, 12 accidents sur mines et 32 attentats-suicide du fait de ces mêmes criminels», indique le MINCOM.

A en croire l’orateur, «depuis 2013 jusqu’en 2015, le recensement des actes d’enlèvements de personnes, y compris des enfants, organisés par Boko Haram sur notre territoire fait ressortir 2 enlèvements de personnes en 2013, 11 enlèvements en 2014 et 5 en 2015, soit au total sur cette période 18 enlèvements».

Les dégâts matériels ne sont pas moins importants. Selon les chiffres du Ministre, «en 2014, 1 160 têtes de bétail ont été volées à nos populations par la horde criminelle et barbare Boko Haram. En 2015, selon une estimation faite par Boko Haram lui-même, le nombre de bœufs volés en territoire camerounais s’élèverait à 4200, sans compter les petits ruminants».

Jean-Marie NKOUSSA /  Cameroon-info.net

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau