Cameroun - Au Tribunal: Yves Michel Fotso n’a plus d’avocats

Au cours de l’audience expéditive du lundi 15 février 2016, Françis Moukoury, président de la collégialité, a lu les lettres de déconstitution de Me Achet Nagnigni et Me Mandeng ainsi que celles des trois avocats français qui assuraient la défense d’Yves Michel Fotso, ex-administrateur de la Cameroon Airlines. Selon le Quotidien Emergence du mardi 16 février 2016, les avocats dénoncent la «parodie de justice», si l’on en croit le document présenté à la cour.

Afficher l'image d'origine

Pour le journal, cette décision des avocats d’Yves Michel Fotso fait suite à l’audience de 27 janvier 2016. «Dans le cadre du volet I des procès contre l’ex-administrateur de la Cameroon Arilines (Camair), le certificat médical présenté par Me Achet Nagnigni avait été déclaré «non pertinent», ce qui avait conduit au renvoi du procès à la date d’hier (15 février 2016) », peut-on lire. Selon le journal, les avocats avaient déjà annoncé leur déconstitution le 10 février 2016 relativement au volet II. «Pour les avocats de celui qui est soupçonné du détournement de plus de 80 milliards de FCFA, le tribunal tente de museler la défense».

Depuis le 14 novembre 2015, Yves Michel Fotso ne s’est plus présenté devant les juges. Et selon Annie Adaba, médecin Lieutenant Colonel du secrétariat d’Etat à la défense (SED), l’accusé est «dans un état critique».

Il lui est reproché d’avoir détourné au courant des années 2000-2002 les montants d’environ 4,6 milliards de FCFA; 4,606 milliards de FCFA; 8,9 milliards de FCFA, relatifs à la vente des pièces détachées des restes de l’épave de l’avion 747-Combi stationné à Paris. De plus, il lui est aussi reproché la distraction d’un milliard de FCFA au titre de l’indemnisation des victimes de l’accident dudit avion soit environ un total de 18,991 milliards de FCFA.

Géraldine IVAHA

 

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau