Attentats de Paris : Benoit Assou Ekotto affirme qu’il n’existe pas de morts VIP

Le camerounais a donné la raison pour laquelle il a refusé de porter un brassard noir en hommage aux victimes des attentats de Paris.

Il y a de cela 4 mois, la France (précisément à Paris) était la cible des attentats terroristes. Une attaque qui a créé une onde de choc dans toute l’Europe. Les footballeurs en hommage aux victimes arboraient un brassard noir. Le camerounais Benoit Assou Ekotto de Saint Etienne avait refusé de le faire. Dans un entretien accordé à l’équipe le camerounais a donné les raisons de ce refus.

« Un peu avant, il y a eu un attentat dans le nord du Cameroun et on m’a refusé le droit de porter un brassard noir pour un match de Ligue Europa,a rappelé l’ancien joueur de Lens. Je connais le principe du ‘mort au kilomètre’ : un assassin qui tue deux personnes dans le 16e arrondissement de Paris fera plus de bruit que s’il en tue cent à l’autre bout du monde. Mais comme je suis quelqu’un de très droit, je ne vois pas pourquoi je devrais porter un brassard pour des morts à Paris et pas au Cameroun. Je ne suis ni blanc ni noir, à part ma couleur de peau. Pour moi, il n’y a pas de morts VIP. »

 

© CAMERPOST par Alain Ghislain Kanga

 

 

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau