Armement: Le Cameroun parmi les 10 plus gros clients africains de la France

Selon le dernier rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) dans une étude sur la période 2011-2015, relayé par Jeune Afrique, les importations d’armes en Afrique ont augmenté de 19ntre 2011 et 2015 par rapport aux cinq années précédentes. Sur le continent, l’Algérie et le Maroc caracolent donc en tête du classement des plus gros importateurs d’armes. À eux deux, ils représentent en effet 56 es importations d’armes sur le continent, apprend-on.

Afficher l'image d'origine

La plupart des armes importées sur le continent viennent de Russie (34&#x).; Suivent ensuite la France (13&#x),; désormais à égalité avec la Chine sur le marché, et les Etats-Unis (11&#x).; Il y a deux ans, en 2013, la France, l’un des plus gros vendeurs d'armes de la planète, avec près de 7 milliards d'euros de commandes reçues, était le principal fournisseur des pays africains, selon le rapport du ministère français de la Défense, publié le 9 septembre 2014. Et parmi ses clients, Le Maroc arrivait en tête de classement avec des commandes évaluées à plus de 584 millions d'euros en 2013.

Parmi ses plus gros clients en Afrique, le Cameroun figure dans le top 10. Si le compteur Cameroun marque zéro en 2009, les achats d’armes du Cameroun en France s’élèvent à 3,3 millions d’euros en 2010, 0,2 millions d’euros en 2011, 5,8 millions d’euros en 2012, et 33,1 millions d’euros en 2013. Soit un total de 42,4 millions d’euro (plus de 27 milliards de F CFA) entre 2009 et 2013.  
Les pays en guerre contre Boko Haram

Dans son rapport, le SIPRI met l’accent sur les pays militairement engagés contre Boko Haram, dont les importations d’armes restent paradoxalement minimes. «Au total, les livraisons d’armes au Cameroun, au Tchad, au Niger et au Nigeria ont en effet compté pour 0,6 es importations totales mondiales entre 2011 et 2015», avance l’institut. Parmi leurs acquisitions, de nombreux appareils d’aviation militaire, dont quelques drones de combat. Entre 2011 et 2015, la Chine a ainsi vendu cinq appareils de ce type au Nigeria.

Onana N. Aaron

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau