Alexandre Song explique son refus de réintégrer la tanière des Lions indomptables

Invité sur beIN Sports dimanche, le milieu de terrain a indiqué que les incidents survenus à la Coupe du monde 2014 sont à l’origine de son refus de rentrer dans la sélection camerounaise

L’ancien international camerounais, Alexandre Song, était l’invité ce dimanche 03 avril 2016, de l’émission « Tribune sport » réalisée et diffusée sur la chaine beIN Sports. Durant l’entretien, le joueur de West Harm (cub de 1ere division en Angleterre, ndlr) s’est expliqué sur les raisons de son refus de retourner à l’équipe nationale du Cameroun après environ deux ans d’absence.

«j’ai été appelé mais je n’ai pas répondu à la convocation à cause de tous ce qui s’est passé pendant et après la Coupe du Monde. C’est vrai que mon geste n’était pas bon et n’était absolument pas un exemple pour la jeunesse. Je le regrette, je m’en suis excusé et j’ai demandé pardon à tout le staff, à mes coéquipiers et au peuple camerounais. Et je croyais que l’incident était clos. Le pire est que le responsable de la Fédération de l’époque qui était censé nous protéger et couvrir nos erreurs nous a lâché et nous a plutôt exposé. Cela a été un moment très difficile pour ma famille et moi. Mon propre fils m’a demandé pourquoi j’avais fait ça et je n’ai pas pu lui répondre », a expliqué Alexandre Song.

Il a par ailleurs ajouté «j’ai toujours voulu porter le maillot de mon pays et je me suis dis que je devais tout faire pour me faire pardonner en continuant à jouer. Mais les choses ne se sont pas bien passées et la Fécafoot ne m’a pas permis de revenir en 2015 et j’étais devenu comme l’ennemi à abattre. Du coup, il est difficile de revenir après de telles frustrations ».

Convoqué pour la double confrontation entre le Cameroun et l’Afrique du Sud, des 26 et 29 mars derniers, comptant pour les éliminatoires de la CAN 2017, le milieu de terrain avait déclaré forfait. Il ne s’était pas présenté au Centre technique de la Confédération africaine de football (CAF) sis à Mbankomo à Yaoundé, où la sélection nationale avait effectué son stage de préparation de cette rencontre.

Journal du Cameroun

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau