Affaire Eto'o – Nathalie Koah : Une tournure politique

La publication la semaine dernière dans un réseau social de la photo du ministre directeur du cabinet civil aux cotés de Nathalie Koah l'ex copine de Samuel Eto'o suscite inquiétude et suspicion et plusieurs interrogations.

En publiant la photo de Nathalie Koah en compagnie du ministre Belinga dans les réseaux sociaux, les auteurs n'ont pas présumé des implications d'une telle légèreté. Mais l'on doit se souvenir que Mademoiselle Koah s'était ouverte aux antennes de Vision 4 dans une interview pour dénoncer les abus dont elle a été victime pendant son copinage avec l'ex goléador des Lions indomptables du Cameroun. Le fait est peut-être passé inaperçu, mais l'on retient quand même qu'à cette époque déjà, la plaignante avait déjà esté son ex compagnon en justice et Samuel était parti du Cameroun grâce à « l'amitié » d'un procureur qui l'aurait informé d'un mandat d'arrêt à son endroit.

Dans son intervention, Nathalie révélait que déjà que son ex compagnon murissait le plan de faire chanter les hautes personnalités de la République. Le photomontage publié dans facebook participe-t-il de cette entreprise Machiavélique ? Et l'on peut alors raisonnablement se poser la question suivante : pourquoi Samuel Eto'o en veut-il tant à l'Etat du Cameroun ? En plus, en faisant dire que le photomontage a été réalisé dans « un groupe de presse situé à Nsam », à qui veut-on s'attaquer ? Nul n'est dupe que dans un contexte politique comme celui que vit le Cameroun, il est question d'une alternative dans les médias. Si l'on considère la sphère médiatique nationale, il est évident que l'audiovisuel est détenu par un groupe ethnique plus ou moins réfractaire au régime du président Paul BIYA.

Alors Samuel Etoo comploterait-il contre l'Etat du Cameroun ?

En décidant de s'attaquer à l'un des plus proches collaborateurs du Chef de l'Etat, les commanditaires de la publication sur facebook avaient-ils conscience qu'il s'agit d'une façon ou d'une autre de la déstabilisation d'un pays en proie contre une secte islamiste dont on ignore l'origine, les moyens et les méthodes ? Comment devons-nous désormais considérer Nathalie Koah ? Est-elle une victime ou alors est-elle coupable? Victime d'un réseau ésotérique où le stupre et le lucre se le dispute allégrement avec le pouvoir et la domination. Coupable de la complicité muette qui ne prend fin que dès lors que les intérêts sont divergents.

D'une façon ou d'une autre, il est évident que la publication sur facebook est un grossier montage mais dont les conséquences seront multiples pour les commanditaires et les complices. Il faudra alors répondre à la question de savoir : Pourquoi Samuel en veut-il tant à Belinga Eboutou? Ou encore Samuel Eto'o est-il au courant de la publication? Car il est également possible que ce soit l'œuvre de différentes sangsues qui entourent ou aspirent à l'entourage du milliardaire. Quelques soient les réponses à ces questions, le ciel n'est pas très clair pour Samuel Eto'o.

Pie Bruno OMBGA

Pie Bruno Ombga

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau