Une ville belge songe à interdire aux migrants l'accès aux piscines

Les autorités d'une ville belge ont annoncé leur intention d'introduire cette mesure après qu'il y ait eu, dans la piscine municipale, deux cas d'abus sexuels par des demandeurs d'asile à l'encontre de mineurs.
 

Le bourgmestre (maire) de la ville de Coxyde (commune littorale, frontière avec la France) Marc Vanden Bussche a annoncé son intention de soumettre aux autorités municipales une interdiction d'accès à la piscine aux réfugiés, rapporte dimanche le quotidien belge Nieuwsblad.

Le maire de la ville balnéaire s'est décidé à discuter des mesures d'urgence après qu'il y ait eu, dans la piscine municipale, deux cas de harcèlements sexuels par des demandeurs d'asile à l'encontre de mineurs.

Auparavant, la ville allemande de Bornheim (ouest) avait également décidé d'interdire l'accès de sa piscine municipale aux migrants masculins depuis que des femmes se sont plaintes de harcèlements.

En outre, les autorités de l'immigration de certains pays européens ont élaboré des guides de bonne conduite à l'usage des réfugiés. Ces guides comprennent, en particulier, des recommandations sur la façon de se comporter avec les femmes européennes: ne pas toucher, ne pas suivre, ne pas siffler.

Sputniknews

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau