LASSANA BATHILY SORT UN LIVRE AFIN DE SENSIBILISER LES AFRICAINS À RESTER EN AFRIQUE ET À NE PAS RISQUER LEUR VIE

[ACTUALITÉ] LASSANA BATHILY SORT UN LIVRE AFIN DE SENSIBILISER LES AFRICAINS À RESTER EN AFRIQUE ET À NE PAS RISQUER LEUR VIE

Un an après l’attaque meurtrière d’Amedy Coulibaly le 9 janvier 2015 à l’Hyper Casher de Paris, Lassana Bathily publie un livre ce mercredi dans lequel il revient sur les événements tragiques qu’il a vécus et qui ont bouleversé sa vie.

Le 9 janvier 2015, le jeune Malien de 25 ans avait caché des otages d’Amedy Coulibaly dans une chambre froide du magasin avant de parvenir à s’enfuir et aider la police à préparer l’intervention du Raid.

Sans papiers, vivant en France depuis 2006, le jeune homme s’est retrouvé, sans le vouloir, entraîné dans un tourbillon politico-médiatique et a obtenu la nationalité française en quelques mois.On lui a également remis des prix d’honneur, des médailles du courage.

Des maisons de haute couture lui ont aussi offert des costumes sur mesure, de grandes entreprises lui ont proposé des contrats.

Selon Lassana Bathily, le livre qu’il vient de signer vise a sensibiliser les jeunes africains à « rester en Afrique et à ne pas risquer leur vie » pour venir en France, car selon lui « tout n’est pas en Europe ».
« Depuis l’attaque, il y a beaucoup de gens qui m’ont dit de faire un livre. Parce que ça peut intéresser beaucoup de personnes. Il y a beaucoup de choses que je raconte sur tout mon parcours, depuis le Mali. Souvent, il y a beaucoup de personnes qui posent des questions sur l’immigration, comment on est venu en France et comment on vit ici. C’est quoi notre situation, et que faut-il faire pour avancer dans la situation française. C’est ça que j’explique dans mon livre pour donner des explications. Parce qu’en Afrique, il y a beaucoup de personnes qui prennent des bateaux pour venir en Europe par curiosité et à cause de nous les immigrants. Parce que quand on retourne en Afrique, la manière dont nous nous comportons avec les enfants. C’est ce qui les motive à vouloir venir » explique Lassana Bathily.

Aujourd’hui, Lassana travaille à la mairie de Paris et a créé une association pour son village (lassana-bathily.org).

NegroNews

 

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau