Golfe de Guinée : visite du général Pierre de Villiers au Cameroun et au Gabon  

Accompagné du général Vincent Guionie, commandant des éléments français au Gabon (EFG), le général Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées françaises a été reçu en audience, la semaine dernière par le président camerounais Paul Biya. Les entretiens ont porté sur la coopération militaire franco-camerounaise, notamment la lutte contre Boko Haram.
 

Le général d’armée Pierre de Villiers a confirmé l’appui de la France dans les domaines du renseignement, de la formation au déminage et de la montée en puissance des forces spéciales. Il a également rencontré le général de corps d’armée Remy Meka, chef d’état-major des armées camerounaises, et le ministre chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo.

Le général Pierre de Villiers a rappelé l’enjeu que constitue le terrorisme. Il a affirmé le soutien de la France au Cameroun dans la lutte contre Boko Haram. Puis il a appelé à la mutualisation des moyens entre Paris et Yaoundé, notamment dans le renseignement, tout en liant la sécurité au développement.Car, a-t-il déclaré, « il n’y a pas de paix dans développement, ni de développement sans sécurité. La pauvreté étant le terreau du terrorisme ».

Après le Cameroun, le général Pierre de Villiers s’est rendu au Gabon, où il a été reçu par le président Ali Bongo Ondimba, et président en exercice de la Communauté économique de Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Les deux hautes personnalités ont évoqué des questions de stabilité régionale et la coopération militaire franco-gabonaise.

Ils ont souligné l’importance d’une action concertée et coordonnée entre les différents partenaires africains et internationaux pour mettre fin à l’insécurité régionale. Le général Pierre de Villiers a souligné le rôle central du Gabon face aux crises que vit l’Afrique, notamment la Centrafrique. Il a salué l’action du Gabon au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies en Centrafrique (Minusca).

Le général Pierre de Villiers et le président Bongo-Ondimba ont confirmé la poursuite de la coopération entre la France et le Gabon, jugée essentielle à la consolidation des armées gabonaises. Ils ont annoncé la poursuite de la coopération dans la sécurisation des eaux du Golfe de Guinée, avec la participation des éléments français au Gabon (EFG) chargés de la coopération militaire régionale, tout en conservant une priorité pour le pays d’accueil.

Les EFG sont devenus un pôle de coopération opérationnelle à vocation régionale depuis septembre 2014. Tout en restant un point d’appui opérationnel et logistique, les EFG portent désormais leur effort sur les actions de coopération régionale.

Noël Ndong

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau