Cameroun – Violence domestique: 5 milliards Fcfa dépensés chaque année pour la lutte

Le Fonds des Nations unies pour la population  a offert au Minproff à cet effet lundi à Yaoundé, comme contribution à l’action.

Un don composé  d’un lot de matériels d’apprentissage et des équipements informatiques a été réceptionné par la ministre de la Promotion de la femme et de la Famille (Minproff), Pr Marie Thérèse Abena, le lundi 26 janvier 2016 à Yaoundé. Ce don destiné aux services du Minproff à Meiganga dans la région de l’Adamaoua  et à Batouri à l’Est a été offert par le Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap) pour servir à lutter contre les violences faites aux femmes.

« Ce don constitue un investissement judicieux parce que les femmes sont le moteur de la croissance d’une nation. Investir dans la femme, c’est investir dans la famille, investir dans la famille c’est investir dans le développement de la nation.  Quand les femmes réussissent, c’est toute la société qui en profite », a relevé  Barbara Sow, représentante de cette institution onusienne au Cameroun. Elle situe ce don dans le cadre d’un début de mise en route « d’un vaste programme conjoint avec Onufemmes relatif aux violences basées sur le genre et droits reproductifs et financé par les fonds japonais. Il n’est qu’une étape d’un processus qui va se poursuivre, avec l’ouverture des points de prise en charge holistique des violences basées sur le genre, afin de permettre aux victimes de violences de bénéficier d’un encadrement complet comprenant les aspects sanitaire, juridique, économique et social, le tout dans un cadre convivial.» Mme Sow a pris l’engagement de doter tout le pays des équipements adéquats pour freiner les violences faites aux femmes.

Un phénomène dont 55% de femmes déclarent avoir été victimes, sur le plan physique depuis l’âge de 15 ans. Les cas de viol ou d’agressions sexuelles ne sont pas en reste et plus d’un tiers des femmes en ont vécu subies dans leur vie. Une situation, qui selon les dires des experts, coûte environ 2.000 USD  par an, soit plus de 5 milliards de Fcfa par an dépensés uniquement pour la violence domestique au Cameroun. L’on comprend donc pourquoi le don du Fnuap a été salué par le Pr Abena Ondoa.

Adrienne Engono Moussang

237online.com

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau