Cameroun - Sécurité Publique: Bientôt 4 700 nouvelles recrues à la police

La police camerounaise va bientôt procéder au recrutement de 4 700 hommes. Ce recrutement s’inscrit dans le cadre de «l'accroissement des effectifs de la Sûreté nationale décidé par le chef de l'Etat», a déclaré le Délégué Général à la Sureté National, Martin Mbarga Nguele, lors de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an des personnels des services centraux de la Délégation Générale à la Sûreté Nationale (DGSN), vendredi 15 janvier 2016.

En effet, face aux défis sécuritaires auxquels le Cameroun est confronté depuis quelques années dans la région septentrionale et orientale, la police a décidé de se moderniser davantage en 2016. Outre le recrutement de nouveaux hommes, il est programmé des actions visant à améliorer les capacités opérationnelles dans le domaine de la police scientifique et technique. Notamment, «l'extension de la vidéo-surveillance pour renforcer les capacités de prévention et de répression de la police; la réhabilitation de l'immeuble qui va abriter la Direction de la surveillance du territoire; la finalisation du programme de construction de 12 hôtels de police sur l'ensemble du territoire et de 55 postes de police dans les villes de Yaoundé et Douala et la construction d'un nouveau siège pour la coordination de la carte nationale d'identité à Yaoundé et Garoua. Sans oublier l'acquisition des équipements techniques et la poursuite du renouvellement du parc-automobile», lit-on dans Cameroon Tribune, le quotidien gouvernemental en kiosque lundi 18 janvier 2016.

«La Sûreté nationale est dans la bonne direction», dans le cadre de sa mission fondamentale qui est d’assurer la protection des institutions, des personnes et des biens, a déclaré Martin Mbarga Nguele. «Les fonctionnaires de police de tous grades s'efforcent (…) d'accomplir la mission fondamentale de la structure. Le professionnalisme des policiers en action dans les unités de police et sur la voie publique, le renforcement de la prévention et la réaction plus prompte des unités d’intervention sont des éléments qui ont contribué grandement à maintenir la paix, à consolider la collaboration entre la police et les populations», a-t-il dit.

Le patron de la sureté a également exhorté ses collaborateurs à «poser tous les jours, à chaque instant, dans l'exercice de notre noble métier, des actes qui chassent le sentiment d'insécurité et qui favorisent le développement économique de notre pays».  

Onana N. Aaron

 

 

 

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau