Cameroun - Assistance humanitaire: 171 milliards Fcfa pour aider les réfugiés

Le plan de réponse lancé lundi à Yaoundé par le gouvernement vise à apporter assistance à plus d’un million de personnes.

Cameroun - Assistance humanitaire: 171 milliards Fcfa pour aider les réfugiés

Le Cameroun  a lancé lundi, en partenariat avec les Nations Unies, son plan de réponse humanitaire en faveur des personnes rendues vulnérables par les conflits, l’insécurité alimentaire, la malnutrition, les catastrophes naturelles et les épidémies. Ce plan vise à «apporter une réponse aux problématiques de déplacements massifs des réfugiés nigérians et des Camerounais, de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition, aux défis de la protection des civils et de contribuer à un meilleur accès aux services essentiels tels que la santé, l’éducation, l’eau, l’hygiène et l’assainissement», indique Najat Rochdi, la coordonatrice du système des Nations Unies au Cameroun.
Cette dernière s’exprimait à cet effet ce 25 janvier 2016, lors de la cérémonie de lancement dudit plan à l’hôtel Mont Fébé à Yaoundé, en présence du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (Minatd), René Sadi. En effet, la situation sécuritaire due aux actions de la secte terroriste Boko Haram dans l’Extrême-Nord du Cameroun a causé l’arrivée de plus de 70.000 réfugiés nigérians et forcé quelque 124.000 Camerounais à fuir leur foyer dans cette partie du pays. Ces derniers ont trouvé refuge auprès des communautés hôtes, elles mêmes vivant déjà dans des situations très précaires.

Besoins
Les effets conjugués de l’insécurité et des aléas climatiques (sécheresses récurrentes, inondations, etc.) dans l’Extrême-Nord ont ainsi provoqué une crise alimentaire et nutritionnelle majeure. Ce plan vise à mobiliser 282 millions de dollars (près de 171 milliards Fcfa) pour fournir une protection et une assistance à plus d’un million de personne. La cérémonie de ce lundi marquait également le lancement des plans d’intervention régionaux pour les réfugiés nigérians et centrafricains. Le premier vise à mobiliser 200 millions de dollars (environ 121 milliards Fcfa) pour venir en aide à 230.000 réfugiés nigérians et près de 285.000 personnes vulnérables parmi les communautés hôtes au Cameroun, au Niger et au Tchad.
Le second, lui, vise à mobiliser 346 millions de dollars (environ 210 milliards Fcfa) pour apporter une aide conséquente à 476.000 réfugiés centrafricains et plus de 289.000 personnes parmi les communautés hôtes au Cameroun, au Tchad, au Congo et en République démocratique du Congo (Rdc). «Il s’agit, d’une part, de subvenir aux besoins des réfugiés vulnérables et d’autre part, de promouvoir leur autosuffisance. Nous ne pouvons atteindre cet objectif sans une collaboration étroite entre les pays d’asile», a déclaré Liz Hua, la coordonatrice régionale du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (Hcr) pour les réfugiés centrafricains et nigérians.

Patricia Ngo Ngouem

Mutations

 

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau