20 Mai 2016: le Cameroun découvrent les « forces spéciales » de l’armée camerounaise

Le 20 Mai dernier,c’est lors du défilé militaire que les Camerounais découvrent les  »forces spéciales » de l’armée.

 

Chaque pays ayant  sa définition de forces spéciales  (FS), l’OTAN  essayé de trouver ce qu’il y a de commun entre eux.La conception des FS de l’OTAN existe en France, aux USA et  en Russie. Chez les russes,on les appellent Spetsnaz. 237online.com Spetsnaz veut tout simplement dire forces spéciales en russe. On retrouve des spetsnaz dans tous les corps de sécurité de la Russie : armée, police, services secrets, … Selon l’ OTAN, les FS doivent être réunis sous un même commandement, comme le COS (Commandement des Opérations Spéciales) en France.

Au Cameroun nous avons des forces d’élites et commando de notre armée :Le BIR, le BTAP, le BSA, BAFUSCO-AIR, le COPALCO et dans une moindre mesure le BBR.
Le 20 Mai 2015 le lieutenant-colonel Didier Badjeck (porte parole du ministère de la défense) faisait savoir que ce qui fait office de FS au Cameroun c’était le centre anti terroriste (CAT) du BIR,ils défilent toujours à visage cagoulé,ceci pour assurer leur anonymat comme le sont les  »forces spécialisées  »dans la lutte contre le terrorisme dans tous les pays . Tout le monde sait que tel travail dans le BIR mais c’est n’est pas tout le monde qui sait  qui travaille au CAT du BIR. Selon le lieutenant Colonel,  les autres gars du BIR sont souvent impressionnés par les réalisations des soldats du CAT sur le théâtre d’opération ,ils reçoivent des entrainements spéciaux .
En Juin 2014, les journaux camerounais citaient des experts français estimant que le Cameroun s’engage dans la lutte contre les terroristes sans forces spéciales ,et selon ces experts, l’absence de cette unité était due aux manques de moyens financiers pour les formations, le coût de formation  d’un seul soldat des forces spéciales étant évalué à 800 millions de fcfa.Seulement,en Janvier 2015,Euronews en nous annonce la libération d’Eberhard Robert Nitsh,l’Allemand détenu par Boko Haram au Nigeria,la television européenne va citer la présidence de la république : »…Sa libération il la doit à une opération spéciale des forces armées camerounaises… » Qui dit opération spéciale, dit forces spéciales sous hautes instructions.Leurs domaines d’actions;Infiltrations, opérations en profondeurs ,renseignements et reconnaissances

 

237online.com

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau